Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 La Batellerie, Agence immobilière CONFLANS STE HONORINE 78700

L'actualité de CENTURY 21 La Batellerie

Nos rues ont une histoire : la rue Maurice Berteaux à Conflans-Sainte-Honorine

Publiée le 08/12/2015

 

Sur la route de Maurecourt.

Située sur la rive droite de la Seine, la rue Maurice Berteaux commence au quai de la République en bord de Seine et se termine au croisement de l’avenue Carnot près de 600 mètres plus loin. Tronçon de la départementale D48 qui relie Maurecourt à Conflans Sainte-Honorine, elle traverse le vieux bourg qui était, au XIXe siècle encore, entouré de vignes. Un village qui devait son nom à la confluence de la Seine et de l’Oise d’une part et à la châsse de sainte Honorine qu’y transportèrent des moines de Graville (près du Havre) lors des invasions normandes du IXe siècle d’autre part.

 

Un député laïc et franc-maçon.

Né à Saint-Maur-des-Fossés en 1852, Maurice fit de brillantes études, lauréat du Concours général. Après son service militaire dont il sortit capitaine de réserve, il devint titulaire d’une charge d’agent de change à la Bourse de Paris alors qu’il n’avait que 27 ans, puis membre de la chambre syndicale. Une compétence qui lui permit de rédiger un rapport de la commission extra-parlementaire pour réorganiser le marché des valeurs à terme. Radical socialiste, partisan de la séparation de l’Église et de l’État, maire de Chatou, il fut nommé ministre de la guerre à deux reprises, en 1906 et 1911, et vice-président de la Chambre des députés. Il mourut en mai 1911 et eut droit à des funérailles nationales.

 

Le saviez-vous ?

Homme populaire par ailleurs, Maurice Berteaux pouvait avoir le sang chaud. Ce qui le conduisit maintes fois sur le pré au petit matin. Notamment face à Georges Mandel, jeune député et futur ministre qui le provoqua en duel pour une gifle administrée dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

Féru d’une aviation naissante, Maurice Berteaux assistait à Issy-les-Moulineaux au départ d’un raid aéronautique entre Paris et Madrid quand un biplan rata son décollage et le faucha mortellement.

 

Les chiffres de l’immobilier* -  Quartier de la rue Maurice Berteaux à Conflans-Sainte-Honorine (78700)

Logements sociaux : 31 %

Propriétaires : 44 %

Logements vacants : 5 %

Logements inférieurs à 40 m² : 26 %

Age moyen de la population : 39 ans

Enfants/adolescents : 26 %

Retraités : 19 %

Cadres : 58 %

 

* Source : kelquartier.com

 

Notre actualité